Le repas Cistercien

La cuisine médiévale ? Pas si lointaine…

Nous avons tous envie de découvrir les goûts et les odeurs d’antan. Après quelques idées culinaires laissées par nos grand-mères, nous nous plongeons dans les « menus surprises » d’une époque un peu plus lointaine : celle du Moyen-Âge. C’est une idée du chef cuisinier du « Relais des bois » à Sturzelbronn. Il a pu mettre à jour des recettes du Moyen-Âge, inspirées par le patrimoine local comme le passé du village lié aux moines cisterciens.

Au menu, vous pourrez déguster un consommé aux herbes, une salade au fromage de vache du Bitcherland, des truites (pêchées dans les eaux de nos rivières) et souvent servies sur les tables des nobles de cette époque, mais aussi des viandes de gibier ou volatiles préparées en ragoût, farcis ou à la broche accompagnées de blé sous toutes ses formes et autres légumes comme le chou, les carottes, les navets, les salsifis… et beaucoup d’herbes fines à la place du sel.
Tous les ingrédients de ces menus proviennent de notre Bitcherland. Il suffit de les accommoder comme au Moyen-Âge pour retrouver les goûts simples, les saveurs et les couleurs médiévales et pouvoir rêver un peu aux festins seigneuriaux animés par quelques troubadours de passage.

cuisine_medievale

Le Blanc-manger français
Blanc mengier d’un chappon. Cuisez-le en eau jusqu’à qu’il soit bien cuit, et broyez des amandes à grand foison, et du blanc d’un chappon bien broyé, et défaites de vostre bouillon ; passez dans l’étamine, puis mettez bouillir tant qu’il soit bien liant pour tailler, puis versez en une écuelle, puis mettez à frioler [revenir] une demi-douzaine d’amandes pelées, et posez-les sur le bout en la moitié de vostre écuelle, et en l’autre moitié des pépins de pomme de Grenade, et sucrez par dessus. »

La cameline
« Prenez du pain blanc selon la quantité de sauce à faire et mettez-le à bien rôtir sur le gril. Ayez du bon vin clairet, le meilleur possible, dans lequel vous mettrez le pain à tremper, ainsi que du vinaigre en bonne quantité. Prenez vos épices, a savoir cannelle, gingembre, graine de paradis, clou de girofle, un peu de poivre, du macis, de la noix muscade, et un peu de sucre ; mélangez tout cela avec le pain et ajoutez un peu de sel. »

Une recette de cuisine pour les maladies

Un plat d’amandes. Prends du pain frais, bien cuit et propre, auquel tu enlèveras la croûte. Coupe ensuite en trois tranches fines, pose dans un plat, verse par-dessus de l’eau chaude en recouvrant d’une autre écuelle. Lorsque les tranches sont bien molles, prends un pilon et écrase bien le tout ; ajoute ensuite la purée d’amandes qui est restée lors de la préparation du lait d’amandes, ou bien des amandes supplémentaires, et broie bien le tout. Mets ensuite dans un récipient allongé et étroit, à feu doux sur des braises, en remuant sans arrêt jusqu’à ébullition. Ajoute un peu de sel, de sucre ou de pénides et, si tu le souhaites, du sirop. Garde couvert jusqu’au moment de servir.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>